chirurgie de l'épaule par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du genou par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie de la cheville  par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8
chirurgie du sport par le chirurgien orthopédiste Christophe Charousset à Paris 8

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; plgContentHdwplayer has a deprecated constructor in /homepages/20/d616566606/htdocs/IOAPC-02-2017/plugins/content/hdwplayer/hdwplayer.php on line 17

Please select your question category

Search FAQs
View all frequently asked questions

Le Docteur Christophe CHAROUSSET réalise les arthroscopies en chirurgie ambulatoire avec une entrée du patient en clinique le matin et une sortie en fin d’après midi le même jour.

La douleur, s’il y a, est gérée par l’analgésie post opératoire et la cryothérapie.

Anticipez l’achat des analgésiques prescrits par le Docteur Christophe CHAROUSSET pour les avoir à disposition dès votre retour (à la maison ou en centre) et appliquer le protocole « gestion de la douleur »

La collaboration étroite entre les différents intervenants dans les soins péri opératoires est essentielle.

Cette chirurgie simple et mini invasive -retour chez soi le soir même- évite les risques principaux de la chirurgie, les infections nosocomiales notamment.

Cette chirurgie simple et mini invasive -retour chez soi le soir même- évite les risques principaux de la chirurgie, les infections nosocomiales notamment.

Lors de votre consultation avec l’anesthésiste (obligatoire) ce dernier déterminera un protocole d’anesthésie personnalisé.

Vous devez quitter la clinique toujours accompagné la conduite d’un véhicule n’est pas autorisée.

Une prothèse est un élément dont le rôle est de remplacer un organe dans le corps, en chirurgie orthopédique la prothèse remplace tout ou partie de l’articulation.

Il existe trois grandes circonstances :

 

  • fracture complexe

  • arthrose sans rupture de la coiffe des rotateurs

  • arthrose avec rupture de la coiffe des rotateurs

Généralement, le composant fémoral est métallique, le composant tibial est constitué d’une embase métallique et d’un insert en polyéthylène spécial.

La rotule est resurfacée par un bouton en polyéthylène.

Je n’ai pas d’expérience sur ce type d’indications. Mais de manière générale, je ne pense pas que les arthropathies inflammatoires soient une indication des traitements par infiltrations de PRP.

 

Dans les ruptures des tendons de la coiffe, lorsque celle-ci sont complètes, le PRP seul n’est pas une indication.

Pour certaines lésions intratendineuses non transfixiantes, l’infiltration intra lésionnelle sous échographie associée à la kinésithérapie donne de bons résultats.

A part des douleurs qui peuvent durer 24 à 48h après injection de PRP, je n’ai jamais observé d’autres complications. Le PRP est autologue et ne donne pas lieu à des réactions allergiques s’il s’agit de pure PRP.

Les stomatos ont eu recours en premier aux PRP pour stimuler l’ostéogénèse. Leur utilisation pour les consolidations osseuses est possible.

La meilleure indication est la tendinopathie fissuraire. Tous types de tendons peuvent être traités par PRP (épicondyliens, sous-rotuliens, calcanéens, coiffe des rotateurs, péroniers, tibiaux post)

 

Oui, le PRP a 3 effets principaux: effet anti-inflammatoire, viscosupplémentation et stimule la chondrogénèse.

Oui dans les lésions stables et en préop et post op après sutures ménicales. L’autre intérêt est l’effet de visco supplémentation, effet anti-inflammatoire et stimulation de la chondrogénèse.

 

Oui, sur les lésions partielles non transfixiantes sans conflit sous acromial.

 

C’est une bonne alternative à l’acide hyaluronique et aux corticoïdes dans les chondropathies modérées de grade I et II. Avantage: produit autologue bien toléré, effet anti inflammatoire, effet de viscosupplémentation et effet sur la chondrogénèse. Durée de l’effet prolongé par rapport aux corticoides ou à l’acide hyaluronique. Pas de iatrogénie articulaire.

La prise en charge après une injection de PRP nécessite un temps de repos variable selon la problématique posée; puis on peut débuter ou reprendre la rééducation sans période antalgique avec bien sûr la notion de ne pas agresser et contraindre trop vite la zone traitée.On doit être à l'écoute du traitement qui s'effectue au travers des plaquettes.

Il n'y a pas de précautions particulières pendant et après un traitement de PRP. Il faut surtout être à l'écoute de la zone traitée et de respecter le travail et l'action des plaquettes. La kinésithérapie reste toujours le traitement de choix pour la récupération du patient. Avec le PRP, la rééducation sera excutée avec plus d'aisance pour le praticien et plus de confort pour le patient. Actuellement, le PRP est l'allié parfait à la rééducation.

 

Si la question porte sur le délai de prise en charge en kinésithérapie après PRP, celui-ci sera de plus ou moins longue durée selon le problème avancé. Si elle porte sur l'application du PRP après la lésion, cela dépendra de l'évaluation immédiate du devenir de cette lésion. Le professionnel (praticien ou kinésithérapeute) habitué et sensibilisé à ce type de traitement sait quel sera le moment où il sera le plus judicieux pour le PRP.

Laurence, l’assistante du Docteur CHAROUSSET répond à vos appels et à vos questions tous les jours de 9 h 00 à 18 h 00 au + 33 01 53 96 50 24.

Oui nous recevons des patients à mobilité réduite, merci de le préciser lors de votre prise de rendez vous.

Les consultations du Docteur Christophe CHAROUSSET se font uniquement à son cabinet au 60 rue de Courcelles 75008 PARIS 01 53 96 50 24

Il opère à la Clinique Turin 9 rue de Turin 75008 PARIS.

Dans le cadre médico légal vous devez être vu minimum 48 heures avant l’intervention.

En fonction de votre pathologie, du type d’intervention pratiqué et de votre activité professionnelle, le Docteur Christophe CHAROUSSET vous prescrira un arrêt adapté à vos besoins.

La douleur, s’il y a, est gérée par l’analgésie post opératoire et la cryothérapie.

Anticipez l’achat des analgésiques prescrits par le Docteur Christophe CHAROUSSET pour les avoir à disposition dès votre retour (à la maison ou en centre) afin d’appliquer le protocole « gestion de la douleur ».

La collaboration étroite entre les différents intervenants dans les soins péri opératoires est essentielle.

Oui c’est le cas pour toutes les interventions de l’épaule.

Vous devez anticiper vos rendez vous avec votre kinésithérapeute.

Vous nous aurez transmis les coordonnées de celui ci avant votre intervention, afin que le protocole de rééducation du Docteur Christophe CHAROUSSET lui soit adressé. Si vous n’avez pas de kinésithérapeute nous vous adresserons à un kinésithérapeute recommandé par le Docteur CHAROUSSET.

Lors de votre consultation avec l’anesthésiste (obligatoire) ce dernier déterminera un protocole d’anesthésie personnalisé.

Le Docteur CHAROUSSET vous donnera son autorisation pour la reprise de la conduite après la consultation post opératoire et en fonction de votre évolution.

Oui vous aurez des soins infirmiers. L’ordonnance de ces soins vous sera remise lors de votre sortie de clinique et seront adaptés à votre intervention.

Vous devez anticiper vos rendez vous avec une infirmière à domicile diplômée d’état avant votre intervention pour qu’elle puisse intervenir dans les meilleurs délais post opératoires.

Grâce à cette prise en charge arthroscopique et une anesthésie ciblée, cette chirurgie n’est en principe pas ou peu douloureuse. Elle permet une reprise très rapide de l’autonomie. 

Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’une anesthésie loco-régionale qui n’endort que le pied et la jambe.  Néanmoins, dans certains cas (certains types d’intervention, malade anxieux…) il est nécessaire de réaliser une anesthésie générale. 

Des soins infirmiers peuvent être nécessaires pour une durée maximale de 2 semaines. 

Vers la 3 ème semaine 

Le vélo est autorisé dès le 21 ème jour, la natation après un mois. Les sports d’impulsion (course à pied, tennis, football,…) peuvent être débutés après la 6 ème semaine, à condition que les douleurs soient absentes. Pour le sport de haut niveau (ex : marathon), il faut  compter 3 mois. 

Il n’y a pas de perte de niveau en général après une chirurgie de ce type à la condition de bien suivre les recommandations du chirurgien. 

Avant 2 semaines les vols long-courriers sont déconseillés (risque de phlébite et d’embolie pulmonaire). En revanche les vols intérieurs ou voyages en train sont possibles dès la sortie de la clinique. Les voyages touristiques avec marches sont possibles à 2 mois. 

Le remboursement pour les visites et l’hospitalisation est variable en fonction de votre centre de sécurité sociale qu’il faudra contacter. 

Les résultats ont été améliorés par l’hyper spécialisation des praticiens, et l’amélioration récente des connaissances grâce à la  Société Française de l’Arthroscopie. Le taux de bons et très bons résultats est compris entre 90 % et 95 %.

La douleur, s’il y a, est gérée par l’analgésie post opératoire et la cryothérapie.

Anticipez l’achat des analgésiques prescrits par le Docteur Christophe CHAROUSSET pour les avoir à disposition dès votre retour (à la maison ou en centre) et appliquer le protocole « gestion de la douleur ».

La collaboration étroite entre les différents intervenants dans les soins péri opératoires est essentielle.

Oui c’est le cas pour toutes les interventions de l’épaule.

Vous devez anticiper vos rendez-vous avec votre kinésithérapeute.

Vous nous aurez transmis les coordonnées de celui ci avant votre intervention, afin que le protocole de rééducation du Docteur Christophe CHAROUSSET lui soit adressé. Si vous n’avez pas de kinésithérapeute nous vous adresserons à un kinésithérapeute recommandé par le Docteur CHAROUSSET.

Le vélo est autorisé dès le 21 ème jour, la natation après un mois. Les sports d’impulsion (course à pied, tennis, football,…) peuvent être débutés après la 6 ème semaine, à condition que les douleurs soient absentes. Pour le sport de haut niveau (ex : marathon), il faut compter 3 mois.

En principe vers la 3 ème semaine post opératoire avec l’accord du Docteur Christophe CHAROUSSET.

La meilleure indication est la tendinopathie fissuraire. Tous types de tendons peuvent être traités par PRP (épicondyliens, sous-rotuliens, calcanéens, coiffe des rotateurs, péroniers, tibiaux post).

A part des douleurs qui peuvent durer 24 à 48h post injection de PRP, je n’ai jamais observé d’autres complications. Le PRP est autologue et ne donne pas lieu à des réactions allergiques.

FAQs - All FAQs
No faqs match your search criteria